Menu

Notre Église

L'histoire de notre église

Mariage de Pierre et Evelyn

La petite église dans la maison

Un petit village: Braye-sous-Clamecy près de Soissons, une humble demeure: 3 pièces sans commodités, c'est là que les réunions ont commencé. Ils étaient 5 ou 6 à partager les repas du soir avant la Bible et les cantiques. Leur pauvreté était grande comme leur joie. Pierre et son ami René Gardé sont baptisés dans la piscine Lutécia à Paris par le pasteur André Nicole.

La Famille-église grandit

La famille Deglos déménage en 1953 pour venir rue Meneau à Soissons. Le groupe grandit, aidé par le pasteur Jean Woener et la Mission "Salut et Guérison" qui dresse sa tente sur les places de la ville. Des gitans apportent aussi leurs témoignages accompagnés des chants et des guitares.
La tâche est lourde pour ce couple. Evelyn, dont la santé est fragile, doit s'occuper des ses 6 enfants, accueillir plusieurs réunions par semaines, recevoir les visites. Pierre assume conjointement les réunions et son travail à plein temps aux Assurances Mutuelles Agricoles.

Photo des 6 enfants de Pierre et Evelyn dans les montagnes suisses
Photo prise après un culte devant la première église au 36 Boulevard Jean mermoz à Soissons

L'Église quitte le nid...

En 1958, nouveau déménagement: la famille s'installe Boulevard Jean Mermoz et l'église l'accompagne. Le groupe dépassant largement le cadre d'une église de maison, se déclare en Association Cultuelle le 12 Avril 1962. Les baptêmes ont lieu dans des étangs, ou à l'église de La Fère et quelquefois dans une baignoire. C'est bientôt une cinquantaine de personnes qui participent aux réunions, au culte et aux agapes chaque dimanche, et la maison est submergée. L'assemblée trouve alors accueil dans un magasin rue du Pot d'Etain. Mais là aussi les contraites sont importantes.

... Et trouve son lieu

En 1967, l'église achète, rue Charlemagne, un terrain à bâtir édifié d'une baraque; on l'aménage et elle servira de local pendant 4 années. Tout cela cependant est petit et précaire, il fallait construire sur ce terrain inscrit en zome protégée par les Beaux-Arts.
Mai 1970. La Fédération des Églises Baptistes met en vente une "chapelle", léguée par les Américains lors de la fermeture de la base de l'Otan à Châteauroux. Une aventure merceilleuse commence, permis de construire est "miraculeusement" accordé. Le pasteur fait appel à la générosité des membres pour obtenir les fonds nécessaires; certains vont jusqu'à se démunir pour l'œuvre de Dieu, mais c'est insuffisant. Alors le Seigneur intervient pour le complément. Le démontage de la "chapelle" en huit jours, son transport à Soissons sur camions semi-remorques font l'objet d'une véritable épopéé. Elle est reconstruite par le zèle des membres de l'église, telle que vous pouvez la voir aujourd'hui. Achèvement en 1971.

Pierre fait les travaux lors du remontage du batiment en 1970
Deventure de l'Église

Les fédérations

Logo de la fédération des églises évangéliques baptistes de FranceLogo du conseil national des évangéliques de France

Nos activités

Culte

Tous les dimanches à 10h dans notre église
au 16 rue Charlemagne à Soissons.

Réunion de Prières et partages

Tous les vendredis à 18h à Élim.
(maison à gauche de l'Église)

Agapes / Repas en commun

Se référer à l'agenda ou aux annonces lors des cultes pour les dates.

Cellules / Groupes de maison

Tous les 15 jours chez les membres de l'églises.

Vous souhaitez venir et
en savoir plus sur nous ?

FAQ

Les Missions soutenues par notre église

Logo de l'association Yocontigo Espérence Solidarité Internationale

YOCONTIGO est une association française Loi 1901 de Solidarité Internationale (O.S.I) dont les actions sont destinées aux pays en développement en faveur de populations pauvres et défavorisées. Depuis 2006, elle travaille de façon régulière à Madagascar.

Elle met en place les conditions d'un changement durable en proposant des actions concrètes pour répondre à plusieurs des besoins fondamentaux humains tels qu'ils sont définis dans les objectifs de développement durable de l'ONU.

Logo de l'association Quand m'aime

Le but de l'association est d'aider les enfants, mais aussi les familles vivant dans les rues d'Antsirabe, à se construire un avenir meilleur, à ne plus survivre mais à vivre. L'association apporte la nourriture, un toit, des vêtements, leur procure des papiers, assure des soins, finance les études et des petits projets à ces sans abris, et, avant tout, leur apporte beaucoup d'amour.

Les dons permettent à des orphelins de vivre dans le foyer, et à des familles pauvres de ne pas abandonner leurs enfants, ni de les mutiler pour les envoyer mendier, ou encore de les prostituer.

Au Bon Coin

Café Associatif

Le café associatif AU BON COIN est un lieu d'accueil, d'écoute, de partage et d'entraide. Malgré les apparences, ceci n'est pas un restaurant. C'est une association dont le but essentiel est de créer du lien entre les personnes, de réfléchir et d'agir pour mieux vivre ensemble.

Alors oui, on peut y manger "comme au restaurant" mais l'analogie s'arrête là. Plusieurs fois par semaine l'atelier cuisine réfléchit à proposer des plats bons pour la santé et respectueux pour l'environnement (et le porte-monnaie !) en participant au développement du territoire soissonnais. Les activités et ateliers sont nombreux : lecture, langues, cuisine, couture, bien-être, arts créatifs, cinéma, jeux, ...

Suivez les sur Facebook
Logo de la fondation Diaconnesses de Reuilly

En 1983, un couple avec l'aide de l'Église Alliance de Paix crée un centre d'hébergement et de réinsertion social pour jeunes adultes de 18 à 25 ans. Cette association a grandi et est devenue ABEJ Picardie.

Aujourd'hui elle est centre ABEJ des Diaconesse de Reuilly à Versailles et représente 1000 accueillis et 100 salariés. Le Centre est à Villers-Cotterêts avec des établissements à Soissons (14 maisons), Villers-Cotterêts (Centre Henry Vincent), Quessy (CADA), Braine, St Quentins, Château-Thierry…